Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le Bateau du Havre en cartes postales

Le fleuve côtier est resté longtemps le seul accès maritime entre Caen et la mer. Fleuve paresseux il comportait de nombreux méandres et s’envasait. Avant et après que la décision de creuser un canal soit prise, des modifications du tracé du fleuve ont été menées dans la même dépression de terrain.

Un premier canal de redressement de l’Orne entre Clopée et Caen est ouvert à la Navigation en 1780.

Le Steamer La Dives à Clopée

Le Steamer La Dives à Clopée

Le Bac de Clopée (Mondeville) au passage du Steamer l'Hirondelle. La carte est timbrée de 1923 : il y a longtemps que le bateau ne passe plus par là.

Le Bac de Clopée (Mondeville) au passage du Steamer l'Hirondelle. La carte est timbrée de 1923 : il y a longtemps que le bateau ne passe plus par là.

1857 : Le canal de navigation parallèle à l’Orne dans son nouveau lit est ouvert à la navigation : le canal débouche dans l’ouest du bassin St pierre.

L'hirondelle à la hauteur de Colombelles

L'hirondelle à la hauteur de Colombelles

En vive eau, l'Orne peut recevoir des navires calant de neuf à dix pieds. Mais depuis l'ouverture du canal de Caen à la mer en 1857, elle n'est guère parcourue que par les vapeurs qui font le service entre Le Havre et Caen. Ces bateaux d'un faible tirant d'eau continuent à aller et venir par la rivière en profitant des marées, En 1875, le nombre des entrées a été de 350 et le nombre des sorties égal à 350 Ensemble 700 pour un tonnage total de 52,666 tonneaux.

En 1875, Le nombre des voyageurs transportés par cette voie a été, tant à l'arrivée qu'au départ, de 18,814 personnes. Il a été en outre transporté 402 chevaux et 22 voitures. Ce chiffre est à comparer avec la fréquentation des autres lignes

Arrivée du bateau par l'Orne.

Arrivée du bateau par l'Orne.

Arrivée de la Dives par l'Orne. Le Quai de Juillet est situé devant le bateau. Le Bassin St Pierre est « devant à tribord »

Arrivée de la Dives par l'Orne. Le Quai de Juillet est situé devant le bateau. Le Bassin St Pierre est « devant à tribord »

L'Orne, toujours soumis aux marées, reste un port d’échouage au quai de Juillet. Le bassin St Pierre maintenant dépendant du Canal est un bassin à Flot séparé de l’Orne par des portes.

La Dives et l’embarcadère à marée haute

La Dives et l’embarcadère à marée haute

La Dives et l'embarcadère à marée basse : les utilisateurs de la rive droite se plaignent de l’envasement de leur rive.

La Dives et l'embarcadère à marée basse : les utilisateurs de la rive droite se plaignent de l’envasement de leur rive.

Les portes entre le bassin St Pierre et l’Orne

Les portes entre le bassin St Pierre et l’Orne

Les portes d’èbe et de flot sont justifiées par les variations de la Hauteur de l’Orne en fonction des marées. Les portes disposées dans le sens normal (pour le canal plus haut que la rivière) sont dites "portes d'èbe", et les autres (rivière ou mer plus haute que le canal) "portes de flot".

Le problème disparait quand un barrage est placé en aval.

Jusqu’en 1910, Le fleuve est utilisé par les vapeurs mais aussi par les Sabliers.

En 1875, les picoteux ont également remonté de la pointe du siège 14 000 m3 en 6000 passages.

Le fleuve a également été emprunté par quelques gabares qui transportaient du sable

Arrivée de l’Hirondelle

Arrivée de l’Hirondelle

Le nouveau Barrage  ferme l'accès par l'Orne en 1910. il est mis en service en 1912

Le nouveau Barrage ferme l'accès par l'Orne en 1910. il est mis en service en 1912

Autre vue du même barrage.

Autre vue du même barrage.

L’Hirondelle se dirige vers l’embouchure de l’Orne

L’Hirondelle se dirige vers l’embouchure de l’Orne

Entre Caen et la mer, l'Orne est bordée de chemins de halage et de contre-halage. Le chemin de halage, qui suit la rive droite, est empierré sur tout son développement ; sur la rive gauche, plus de la moitié du chemin de contre-halage est en terrain naturel. Par suite d'une convention intervenue entre le Conseil Général du Calvados et l'Etat, la partie du chemin de halage qui va de Caen à Clopée a été livrée à la circulation générale; le département contribue dans les dépenses d'entretien de la chaussée qui, en raison de sa fréquentation exceptionnelle. 

A la fin du XIX eme siècle, L'Etat pourvoit également dans la baie (embouchure de l'Orne) à l'entretien de cordons directeurs en enrochement dont les longueurs développées atteignent quatre kilomètres. Les enrochements directeurs, ont pour l'objet est de maintenir le courant de l'Orne devant la bouche du canal de Caen à Ouistreham, et de lui donner, au travers de l'estran, une direction à peu près fixe du sud au nord.

de par et d'autre de l'Orne, les enrochements. Au loin le Phare de Ouistreham

de par et d'autre de l'Orne, les enrochements. Au loin le Phare de Ouistreham

Published by Valery Lebigot

Hébergé par Overblog